le « brief »

une ébauche de cahier des charges …

DES VALEURS :

Dimension humaine

Participation légère

Diffusion et multiplication informelle

La dimension humaine

C’est d’abord un travail de densification du lien social. Même si une partie de l’action de la veilleuse passe par le web, toute l’actualité doit être rendue physiquement, relayée dans les quartiers, c’est le travail des structures « veilleuses de quartier ». La veilleuse c’est donc aussi un travail sur la fracture numérique. En introduisant des relais humains, elle met en place de la pédagogie et des outils d’appropriation.. Dans l’identité, il doit y avoir cette idée de l’humain, la trace de à la main ? le gribouillage ? le bricolage ? Cette dimension sociale doit figurer en réseau, relié connecté et densifié.

La participation légère

Parce qu’on est pas tous obligé de se donner corps et âme pour soutenir un projet, la multiplication de formes de participation légère est une réponse à l’engagement collectif. C’est à dire un quotidien fait de contributions ponctuelles, de services rendus de la main à la main, simplement comme on le ferait pour un voisin ! L’identité doit faire ressortir cette forme de contribution très simple, très accessible, peut-être ludique ?

diffusion informelle multiple

La veilleuse fait échos à un travail de veille. Il faut entendre ce mot dans toutes ses connotations, c’est à dire à la fois l’innovation la recherche, mais aussi la confiance, la « bienveillance ». Il y a dans l’un comme dans l’autre l’image de quelque chose de diffus, qui rayonne. Cette idée aussi présente dans celle de réseau, renvoie à des concrets de flux : diffuser, irriguer, fluidifier l’information.


QUELS PUBLICS ?

aux habitants

aux socioprofessionnels

aux associations et comités de rue

aux politiques publiques

QUELS TYPES DE DOCUMENTS ?

>  communication aux institutions, aux potentiels partenaires ( teaser vidéo ?)

> communication du projet global aux habitants ( qu’est-ce que c’est la veilleuse ?)

> communication dans l’espace public ( événementiel, affiches, fly etc.)

> design des outils tangibles (animation du débat- par exemple jeu de carte )

> design neutre d’outils appropriables et personnalisables par les habitants (par exemple : un toute-boîte, un sondage, un planning, un modèle de fly, un modèle de carte postale, etc.)

> design web ( le site internet )

> design web : la carte interactive, logos de catégorie, lisibilité de l’info (pas à dessiner pour septembre)

0 Responses to “le « brief »”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :